• Dans cet article, j'aimerais répertorier toutes les synthèses de grammaire et de conjugaison Picot. Je suis très satisfaite de cette méthode qui donne d'excellentes habitudes aux enfants et qui structure les connaissances de tous, sans laisser les élèves plus fragiles de côté. Tout le monde s'y retrouve. La seule chose qui m'a gênée un temps, c'est le manque de clarté des synthèses. Les élèves sont en recherche lors des activités orales collectives, manipulent, s'imprègnent… Je trouve ça très efficace et très intéressant. Seulement, le moment de la synthèse, de la leçon doit être pour moi le plus explicite possible. 

    Qu'est-ce que ça change exactement ? La forme de la séance est modifiée.

    Elle se compose de quatre parties :

     * L'introduction *

    L'objectif d'apprentissage est clairement annoncé et un lien est fait avec les acquis précédents.

     * L'explication *

    Au cœur de la séance en elle-même, après la phase d'observation et de manipulation des phrases collectées (propre à la méthode), j'ajoute toujours une phase de modélisation très concrète, lors de laquelle je mets un "haut parleur sur ma pensée d'expert" afin de leur donner la méthode et qu'ils puissent se l'approprier au mieux. Je me mets dans leur position en disant par exemple : "Je viens chez toi. Si je dois mettre cette phrase au futur, je peux m'aider en me disant dans ma tête "demain". Demain, je viendrai chez toi. Ensuite, pour l'écrire, je dois connaître la bonne terminaison par cœur. Si je ne la connais pas, ce qui est le cas aujourd'hui, je cherche dans mon classeur la bonne terminaison avec je. Je regarde, c'est -ai, je peux l'écrire." Cette phase se termine par une première vérification de la compréhension.  J'interroge des élèves au hasard pour leur poser des questions fondamentales du type "Quand utilise-t-on le futur ?", "à quoi sert un complément du nom ?" etc. À ce moment, il est très important de tirer au sort les élèves et de ne pas interroger les élèves qui lèvent la main (et qui a priori ont compris). C'est une manière d'évaluer la compréhension de tous. On interroge beaucoup d'élèves (ce n'est jamais trop, et ça permet de répéter). Si cette compréhension ne nous paraît pas satisfaisante, on reprend tout !

    * La pratique *

     

    Suit un long entraînement sur l'ardoise. De nombreux exemples sont nécessaires pour que les élèves s'approprient la méthode. Cette phase est aidée, c'est-à-dire qu'on guide beaucoup les élèves au début et ce, de moins en moins. Ne pas oublier de faire verbaliser les procédures utilisées. Un exercice écrit est prévu en toute fin de séance pour une pratique individuelle.

    * L'objectivation *

    Vient le moment de la copie de la leçon et surtout de la dernière vérification de la compréhension. C'est le fameux : "Qu'avez-vous appris aujourd'hui ?", indispensable à l'autoévaluation de l'enseignant et qui permet de faire le point sur ce qui a été travaillé, sur ce qui doit être su.

    Voici à quoi ça ressemble, toutes les synthèses disponibles sont maintenant téléchargeables dans cet article. (Il manque pour l'instant les synthèses de la période 3).

    S1 : Le verbe
    S2 : Le sujet
    S3 : L'infinitif et les groupes
    S4 : Le présent (1er groupe)
    S5 : Les compléments circonstanciels
    S6 : Le présent (être, avoir, aller)
    S7 : Le présent (2ème groupe)
    S8 : Les constituants du GN (déterminant, nom, adjectif)
    S9 : Le genre et le nombre
    S10 : Le présent (3ème groupe)
    S11 : Le passé composé (être et verbes du 1er groupe avec l'auxiliaire avoir)
    S12 : Le passé composé (aller et verbes du 1er groupe avec l'auxiliaire être)
    S13 : Le passé composé (2ème groupe)
    S14 : Le passé composé (3ème groupe)
    S15 : Les phrases négatives
    S16 : Le complément du nom
    S17 : Le futur (groupes 1 et 2)
    S18 : Le futur (3ème groupe)
    S19 : Les phrases interrogatives
    S20 : Le COD
    S21 : L'imparfait
    S22 : Le COI
    S23 : Les adverbes (cette dernière séance est ajoutée car manquant à la méthode Picot).

    Pin It

    13 commentaires
  • En littérature, lors de la période 4, mes élèves travailleront sur le roman policier. La séquence est ici. Dans le cadre de mon projet Collaborer pour comprendre, voici comment je compte organiser les cercles de lecture sur le livre La villa d'en face de Boileau et Narcejac. Une approche plus classique de cet ouvrage reste disponible ici.

    Voici comment va s'organiser le travail de groupe :

    - un groupe homogène est en atelier dirigé : il concerne les élèves en difficulté. Ce groupe est fixe et travaille en continue la même stratégie : reformuler/faire un rappel de récit. La démarche utilisée est celle du ROLL. Le groupe formé correspond au cercle des raconteurs.

    - les autres groupes tournent à chaque séance et travaillent différentes stratégies :
    - le cercle des collectionneurs s'entraîne à dans un texte, relever des mots d'un même domaine
    - le cercle des lecteurs s'entraîne à lire à haute voix après préparation
    - le cercle des compreneurs s'entraîne à manifester sa compréhension des textes
    - le cercle des auteurs s'entraîne à rédiger un texte bref à propos du texte

    Cercles de lecture sur La villa d'en face

    N'hésitez pas à me donner votre avis.

    Pin It

    2 commentaires
  • Découverte : les petites histoires

    Aujourd'hui, je voudrais signaler une très belle initiative, qui ravira les amateurs de lecture et les amateurs de gratuité... Le site Les petites histoires propose sur le principe des petits livres à plier : - de lire et télécharger des petites histoires (gratuitement) - d'écrire et d'envoyer ses propres histoires Des auteurs (et pas des moindres) ont déjà encouragé le projet en proposant des textes, comme Christian Souchard, Bernard Friot, Éric Sanvoisin, Ann Rocard, Gudule. On trouve également des livres de jeux. Ce site est une excellente occasion - remplir sa bibliothèque de classe - faire plaisir à ses enfants - découvrir des auteurs À ne pas manquer !

    Pour découvrir cliquez sur l'image...

    Pin It

    7 commentaires
  • Atelier ÉCRIRE : nouvelles mini-leçons

    Voici sept nouvelles mini-leçons pour l'atelier d'écriture. Elles tournent autour de notre nouveau projet d'écriture : la poésie en général et les haïkus en particuliers. Cela dit, elles sont tout à fait transposables pour la plupart d'entre-elles.

    Ces mini-leçons ont pour objectif d'aider les élèves à

    - choisir un thème / un sujet
    - écrire une liste à partir d'un thème (le brainstorming)
    - créer une expression imagée (la métaphore)
    - écrire des phrases exclamatives
    - épurer une phrase
    - se sentir poète (écrire avec les cinq sens)

    Pour lire ces mini-leçons, cliquez sur leur titre ou sur le titre de l'article.

    À bientôt !

    Pin It

    2 commentaires
  • Ateliers de lecture : collaborer pour comprendre.

    Bonjour à tous.

    Mes interrogations sur l'enseignement de la lecture et de la compréhension des textes donnent toujours naissance à de nouvelles. Ma curiosité ne s'essouffle pas. La période prochaine je poursuis donc mes investigations.

    Mon objectif pour cette période sera de miser sur la collaboration entre élèves pour améliorer leur compréhension des textes. Je compte mettre en place deux dispositifs différents. Le premier sur la plus grande partie de la période, dans le cadre de notre lecture partagée de romans policiers, le second sur une semaine seulement et sur un texte court, décroché.

    * Les cercles de lecture sur toute la période *

    Les élèves sont répartis en fonction de leur compréhension des textes. Dans ma classe cela donne 1 groupe homogène de compreneurs fragiles et 3 groupes hétérogènes de bons compreneurs. Le groupe d'élèves fragiles comprend moins d'élèves que les autres et est en atelier dirigé. Les autres sont en autonomie.  Chaque groupe a une mission différente : elle varie chaque jour pour les groupes en autonomie et reste identique pour les élèves en dirigé.

    1. Phase individuelle : découverte du texte

    Ateliers de lecture : collaborer pour comprendre.La séance commence par la découverte du texte en lecture silencieuse. (à adapter : possibilité de lire magistralement à certains ou de mettre les élèves en binômes de lecture : un bon lecteur fait la lecture à un élève qui serait freiné par un déchiffrage difficile).

    2. Phase collective en petit groupe : travail sur le texte
    Les élèves travaillent à leur mission.
    - le groupe A prépare une lecture orale du texte
    - le groupe B est en compréhension guidée avec l'enseignant(e)
    - le groupe C choisit des mots intéressants et les étudie
    - le groupe D prépare des questions sur le texte

    3. Phase collective en groupe classe : mise en commun
    Les élèves rendent compte de leur travail.
    - le groupe A fait une lecture orale du texte
    - le groupe B raconte l'histoire en la reformulant (un élève commence, un autre poursuit, les autres ajoutent des détails s'il en manque) 
    - le groupe C met en avant des mots intéressants et nous fait part de ses recherches (certains mots sont choisis pour faire partie du mur de mots)
    - le groupe D pose des questions sur le texte (tous les élèves répondent sur l'ardoise, on met en avant les différents types de questions, pourquoi certaines sont plus intéressantes que d'autres).

    À propos de l'atelier dirigé

    Le but de l'atelier dirigé est d'accompagner les élèves vers une plus grande autonomie face au texte. Nous retravaillerons d'abord les stratégies de compréhension principales comme visualiser, repérer les informations principales puis les détails, repérer les étapes de l'histoire et reformuler. Progressivement, je les laisserai se dépatouiller pour s'approcher davantage de l'atelier de questionnement de texte du type R.O.L.L

    * L'atelier de questionnement de texte sur une semaine *

    Parallèlement à cela, je souhaite aussi essayer le dispositif R.O.L.L qui me paraît très intéressant, avec toute la classe. Une semaine y sera dédiée cette période et j'en ferai le bilan (Travailler ce dispositif est-il plus intéressant avec les élèves en difficulté ou avec tous).

    Dans ce cas là, les ateliers seront repartis en quatre groupes (les mêmes que précédemment).

    - un groupe sera en atelier de questionnement de texte avec moi
    - un groupe sera en rallye-lecture (sur le roman policier)
    - un groupe fera des exercices d'entraînement sur un texte narratif
    - un groupe fera des exercices d'entraînement sur un texte informatif

    Voilà comment peut se dérouler une séance :

    Phase 1
    Les élèves en AQT lisent individuellement le texte. Pendant ce temps, je passe dans les autres groupes m'assurer de la compréhension des consignes. 

    Phase 2
    Je ramasse les textes. Les élèves proposent chacun à leur tour une reformulation de ce texte. Je note au tableau les éléments importants et les classe en trois colonnes selon s'ils font consensus ou non (on est d'accord, on n'est pas d'accord, on ne sait pas). Discussion. Les points à éclaircir sont mis en avant : il va falloir se reporter au texte pour se mettre d'accord.

    Phase 3
    Je redistribue les textes. Les élèves doivent le relire silencieusement pour trouver des éléments confirmant ou infirmant les points avancés en phase 2. Pour toute réponse donnée, l'élève doit citer le texte (c'est bien si les lignes du texte sont numérotées).

    Phase 4
    Relecture magistrale.

    Un exemple en vidéo dans une classe de CM1 à Drancy.

    Vidéo AQT du Roll cycle 3 par roll-descartes

    Si l'atelier de questionnement vous intéresse, je vous conseille de vous inscrire sur le site du R.O.L.L qui mets à disposition de nombreuses ressources.

    À très bientôt !

    Pin It

    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires