Mélimélune

Accueillir ses élèves en classe dès 8h20 en élémentaire

Depuis plus ou moins longtemps, Define et moi avons décidé d’accueillir nos élèves directement dans nos classes le matin, comme en maternelle (sans parents !). En échangeant sur nos expériences, nous nous sommes dit qu’on pourrait les partager avec vous !

Vous trouverez sur mon blog des informations concernant la mise en pratique dans mon école, et plus particulièrement dans ma classe de CE2. Je vous invite à vous rendre sur le blog de Define, pour avoir son expérience avec une classe de CP, dans une autre école !

  • Pour commencer, petit rappel sur ce que nous dit la loi sur l’accueil et la surveillance des élèves…

Un extrait issu du « Règlement type départemental des écoles maternelles et élémentaires publiques » (circulaire n° 2014-088 du 9-7-2014) :

1.4 Accueil et surveillance des élèves

En application de l’article D. 321-12 du code de l’éducation, la surveillance des élèves durant les heures d’activité scolaire doit être continue et leur sécurité doit être constamment assurée, en tenant compte de l’état de la distribution des locaux et du matériel scolaires et de la nature des activités proposées. Le service de surveillance à l’accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l’école. Le tableau de surveillance doit être affiché dans l’école. Le conseil des maîtres de chaque école fixe les modalités spécifiques de surveillance adaptées à l’organisation pédagogique de l’école et à la configuration des locaux.

1.4.1 Dispositions générales

L’accueil des élèves est assuré dix minutes avant l’entrée en classe. Les modalités pratiques d’accueil et de remise des élèves sont rappelées par le règlement intérieur de l’école.

  •  Pourquoi privilégier ce type d’accueil ?

L’accueil échelonné offre de multiples avantages :

  1. On évite un moment pénible. La mise en rang et le déplacement dans des couloirs et des escaliers, en alternance avec les autres classes, ce n’est vraiment pas une partie de plaisir. Ni pour l’enseignant qui doit souvent faire de la discipline ni pour l’élève qui doit se contraindre brutalement à se mettre « en format groupe » sitôt arrivé à l’école. Sans parler de la perte de temps que ça peut occasionner dans les grosses écoles. 
  2. L’accueil est individualisé. Les élèves entrent un par un, rejoignent leur place puis viennent au bureau saluer et s’inscrire à la cantine ou à l’étude. Ce moment est un temps privilégié : on peut échanger, leur demander comment ils vont ce matin, certains enfants racontent un événement qui leur est arrivé la veille ou en profite pour montrer un mot dans leur carnet de liaison. ls aiment ce petit moment ‘rien qu’à eux’… C’est un bon moment aussi pour rappeler les objectifs de la journée avec un élève au comportement compliqué…
  3. On gagne un temps considérable. Lorsque nous montions en classe avant, elle ne démarrait pas avant 8h40, le temps que tout le monde soit installé et il fallait ensuite faire l’appel, parfois vérifier des carnets de liaisons etc ! Maintenant, une fois les activités proposées faites et les feuilles d’appel complétée, la classe peut vraiment commencer.
  • Comment le mettre en place ?

Je travaille dans une grande école de 350 élèves. Ma directrice est déchargée pour l’instant et du personnel de la mairie s’ajoute aux collègues pour surveiller la cour et les escaliers. Quand deux d’entre nous ont évoqué cette idée, certains collègues ont refusé catégoriquement ne serait-ce que d’essayer. (« Et zapper la pause café ? », « Je ne serai jamais prêt-e si tôt », « On n’est pas payé pour ça »…).

Pas grave, ma directrice  a cependant fait en sorte que ce soit possible. Les enseignants pratiquant cette forme d’accueil sont déchargés de service de cour et attendent leurs élèves dans leur classe. Dès 8h20, les élèves concernés traversent la cour et montent directement. Un membre du service de la mairie surveille l’escalier pour éviter que les élèves courent ou traînent. Les enfants ne peuvent pas passer par un autre escalier. Au début, on avait peur que des élèves ne montent pas et choisissent de rester dans la cour pour jouer. En cinq ans, il ne m’est arrivé qu’une fois de devoir rappeler à l’ordre des élèves. La plupart adorent ce moment d’accueil et ont plutôt tendance à se précipiter pour arriver le plus tôt possible.

  • Des propositions d’activités d’accueil

Les élèves doivent savoir quoi faire en arrivant en classe.  

Ils suivent d’abord une routine personnelle :

  • Poser son cartable
  • Coller les devoirs qui ont été posés sur la table et ranger ses affaires
  • Aller s’inscrire à la cantine et/ou à l’étude (saluer en tous cas la maîtresse).
  • Faire ses gammes de lecture
  • S’occuper de sa responsabilité, préparer son rituel du matin. (Voir les rituels du matin dans cet autre article). 

Les premières périodes, j’utilise un diaporama comme celui-ci. Mes élèves s’y réfèrent pour savoir quoi faire et dans quel ordre. Au bout d’un moment, ils s’en détachent.

Diapo accueil du matin

Puis, collectivement :

 

  • Un prolongement ?

Cette idée vous séduit, ou vous a déjà séduit auparavant, et vous avez envie d’aller plus loin?

Certaines écoles proposent l’accueil échelonné à 13h20 en classe !

Avec, pourquoi pas, la mise en place de l’activité « Silence on lit » ?

Nous avons échangé sur Twitter,

retrouvez ici ce que vous en pensez !

En quelques mots, et de manière très condensée, voici les :

  • Principaux points positifs :
    • la mise en activité beaucoup plus rapide;
    • le calme;
    • les petits moments d’échanges avec chaque élève;
    • le temps pour gérer l’administratif (cahiers de liaison);
    • les enfants sont au chaud et au sec s’il ne fait pas beau.
  • Principaux points négatifs :
    • l’accueil à la grille (notamment dans des écoles où le directeur n’est pas déchargé) ;
    • la surveillance des déplacements dans les bâtiments à étages ;
    • le fait de ne plus voir ses collègues ;
    • les enfants ne peuvent pas choisir de jouer avec leurs camarades dans la cour : c’est toute la classe, ou personne !

Retrouvez d’autres personnes qui partagent leurs expériences !

  • Mais Que Fait La Maîtresse propose des routines du matin;
  • @JMichel74 partage une « humble réflexion sur un dispositif d’organisation scolaire », de son ancienne école
  • Jacqueline Bergeret, dans le café pédagogique, nous explique son accueil échelonné en classe de CE2/CM1

4 Commentaires

  1. Raoul

    Nous aussi dans notre école nous accueillons les élèves dès 8h20 (imposé par l’inspectrice).
    Petit regret : après un weekend, un mercredi les élèves avaient envie d’échanger avec leurs camarades du même niveau qu’eux et qui ne sont pas dans la même classe.
    Deuxième petite chose importante : les élèves n’arrivent pas de façon échelonnée un par un mais par petits groupes. Et que faites-vous avec la gamme de lecture des élèves qui arrivent à 8h30 ? Car ils en ont le droit et je pense que ceux qui n’ont pas envie de les faire ont vite compris que leur intérêt était d’arriver à 8h30.
    D’autre part, chez nous c’est notre directeur qui fait l’ouverture de grille (non déchargé, c’est donc son collègue/voisin de classe qui surveille les deux classes :pas le but de cet accueil et cela pose des problèmes de sécurité.
    Des enseignants arrivent à 8h20 (voire plus tard) et prennent le temps de se servir un café et d’échanger ou bien arrivent avant, ouvrent leur classe et laissent les élèves sans surveillance le temps d’aller chercher leur petit café et d’échanger.
    Pas top, à mon avis ce fonctionnement. J’ai demandé mon changement d’école (hors de ma circonscription) pour aller dans une où l’accueil se fait dans la cour et où les élèves sont contents de se raconter leur soirée, leur weekend, les résultats du match de foot… Je pense que les élèves ont plus besoin d’échanger avec des camarades qu’avec l’enseignant. Et ce n’est pas une question personnelle : je suis à l’école dès 7h45 pour préparer ma classe.

    Je terminerai par une note positive : merci pour votre blog très enrichissant.

    Répondre
  2. sanleane

    Depuis 2 ans, je pratique l’accueil en classe, l’après-midi.

    Sans mon école, nous cherchons les élèves allant au périscolaire à 13h1à, s’ajoutent les élèves arrivant par un premier bus, on monte avec une bonne moitié de la classe. Les autres arrivent par gros groupe en fonction de l’arrivée des 3 bus suivants.

    Tous les jours, un enseignant et sa classe effectuent la surveillance dans la cour, pour cet accueil.

    Les déplacements se passent bien. Le directeurs surveille les déplacements dans le hall et la montée de l’escalier, lors de ses jours de décharge. Pas de soucis de déplacement à l’étage.

    J’apprécie beaucoup cet accueil échelonnée, qui permet aux enfants de se poser. Avant cela, les enfants étaient nettement plus « nerveux » au retour en classe du début d’après-midi.

    Je me pose la question de proposer cet accueil échelonné également le matin, mais le matin, le passage dans la cour permet aux élèves d’échanger surtout au retour du weekend, et comme nous pratiquons déjà cet accueil l’après-midi, serait-ce pertinent ? En tout cas, j’aimerai beaucoup tenter…

    Répondre
    1. melimelune (Auteur de l'article)

      Merci Sanleane pour ton retour. Personnellement je pratique seulement le matin, donc j’aurais tendance à te le conseiller ! Je pense que c’est pertinent car ça apporte d’autres choses que le midi. La liaison école maison se fait plus doucement !

      Répondre
  3. Audrey15

    Je pratique également l’accueil échelonné dans ma classe depuis cette année. Je suis enchantée car je trouve que la mise au travail est beaucoup plus rapide; les enfants sont calmes et peuvent échanger tranquillement. Je trouve que les retards d’élèves sont devenus rarissimes. Et cela permet de ne pas « emporter » les problèmes de cour (disputes, conversation de foot …) dans la classe.
    Je compte bien reconduire cet accueil l’an prochain.

    Répondre

Laisser un commentaire