• Vocabulaire

    Vocabulaire

     

    Projet
    Un mot, des mots…
     

    explication du projet 

    les fiches de préparation  

    les vocabulles 

     

  • Un mot, des mots : les fiches de préparation

    Voici les fiches de préparations pour un mot, des mots…

    Période 1 :

    Manger (leçon en lien sur le champ lexical et les mots génériques)
    Mer (leçon en lien sur l'utilisation du dictionnaire)

    Période 2 :

    Bon et mauvais (leçon en lien sur les contraires)
    Parler (leçon en lien sur les synonymes)

    Période 3 :

    Écrire (leçon en lien sur les familles de mots)
    Apprendre (leçon en lien sur la morphologie du mot)
    ➔ À ce sujet, allez voir la très belle leçon à manipuler de La classe d'Iris.

    Période 4 :

    Cœur (leçon en lien sur la polysémie) + leçon à manipuler + support d'exercices
    Œil / voir (leçon en lien sur les sens propre et figuré) + leçon à manipuler

    Période 5 :

    Écouter (leçon en lien sur s'aider du contexte pour comprendre un mot) + leçon à manipuler dans les mini-leçons DÉCLIC ici.

    Lire (leçon en lien sur les niveaux de langue)

    Pour toutes ces séquences, il existe des exercices.

    - de grandes gammes de vocabulaire à photocopier chez Lala

    Un mot, des mots : les fiches de préparation


    - quelques vocabulles à plastifier ici (projet remis à plus tard pour l'instant).

    Un mot, des mots : les fiches de préparation

    Le site Vocanet et les ouvrages de B. Germain et J. Picoche nous ont aidé à réaliser ces séquences.

     

    Pin It

    55 commentaires
  •  

    L'enseignement du vocabulaire est essentiel dans notre pratique de classe quotidienne. Force est de constater, année après année, que nos élèves ont un lexique pauvre. C'est pourquoi je suis ravie de vous présenter notre nouvelle collaboration autour du vocabulaire. Notre réflexion est partie des expérimentations de Jacqueline Picoche et Bruno Germain sur le site Vocanet. Ils précisent que le vocabulaire doit être considéré comme une discipline à part entière et qu'il se situe dans un tout. Ils attirent notre attention sur deux points :

    - le passage de l'oral à l'écrit au cours de la leçon de vocabulaire développera nécessairement la conscience orthographique et la valorisation de l'orthographe ;

    - chaque mot s'inscrivant dans un contexte syntaxique et ne se réduisant pas à ses aspects lexicaux, l'enseignement du vocabulaire concernera nécessairement aussi la syntaxe, avec un travail sur la phrase simple et complexe.

    Et pourtant, il y a un module vocabulaire dans PICOT ? C'est vrai mais il ne nous satisfait pas. L'idée est de partir d'un mot et d'enrichir le vocabulaire des élèves de façon spiralaire...D'un mot et pas de la chose qui est représentée par le mot. Quelques partis pris :

       Pas de mot compliqué

    Il est très important de partir d'un mot très simple et connu de tous. Ce n'est pas le mot en lui-même qui compte, c'est tout ce que les enfants vont construire autour. Et pour que TOUS les enfants puissent construire autour, il faut que TOUS se sentent concernés par le mot, qu'ils soient rassurés par un mot qui évoque des choses pour eux, quelque soit leur stock lexical, leur culture d'origine, leur niveau scolaire... Citons les auteurs : "On ne cherchera pas nécessairement le mot rare et curieux, sauf de temps en temps pour mettre un peu de piment dans la leçon. Un trésor lexical de taille moyenne bien connu et convenablement manipulé, voilà ce que nous proposons à nos élèves de maîtriser."

    Pas d'étude thématique
    Le mot de départ ici, n'est pas un thème. Utiliser le mot MANGER comme point de départ plutôt que le thème "alimentation" a permis à mes élèves d'évoquer des expressions comme "dévorer un livre" ou "manger la ligne", pour dire simple, le traitement d'un mot ouvre plus de possibles que celui d'un thème qui enferme. Voici l'exemple utilisé par les auteurs : "Par exemple, si je prenais pour point de départ le thème de la “promenade’, je serais amené à parler de l'itinéraire, de sa longueur, du paysage, du temps qu'il fait, des chaussures de marche, etc. Ce serait un travail “culturel” non linguistique. Tandis que si je pars du verbe “marcher ” employé dans une phrase simple, je ferai l’inventaire de ses dérivés, je les utiliserai dans de nouveaux contextes, et je chercherai le rapport qui ecxiste entre le sens de se déplacer en mettant un pied devant l’autre” et le sens de “fonctionner” possible avec toutes sortes de sujets concrets et abstraits, ce qui constitue une véritable étude de langue."
     
    Pas d'étude des notions hors contexte
    Le travail sur les mots permet d'aborder en contexte les notions au programmes et ceux de manière spiralaire. Effectivement, les notions de sens propres et de sens figurés, les notions de familles de mots, de synonymes, de contexte… Se reposent à chaque séance. Avec Lala, nous avons choisi d'incorporer des leçons progressivement, mais le moment où elles sont placées est choisi arbitrairement par nous, la progression pourrait être différente.
     
    Pas de cloisonnement
    Le vocabulaire est lié à la lecture, à la grammaire et à l'expression orale et écrite. Nous le savons tous et depuis longtemps. Cette méthode permet d'articuler tout cela : les séquences contiennent systématiquement des manipulations syntaxiques et des exercices collectifs et individuels de production de phrases. Faire des liens avec les lectures de la classe ne devraient pas être très compliqué...
     
    Pour plus de renseignements, allez voir le très intéressant site VOCANET.
     
    Concrètement, voici ce que nous avons mis au point, Lala et moi :
     
    -une progression basée sur 10 mots "obligatoires" et 5 mots "facultatifs", ces mots sont la plupart du temps suggérés sur le site Vocanet, mùais nous avons pris des libertés par rapport au niveau de classe conseillé.
    -nous avons inclus dans cette progression, des leçons qui couvrent le programme de CE2 et de CM1 en vocabulaire.
    -des fiches de séquences, reprenant toute une même trame (séance 1 : grand déballage et classement des mots, séance 2 : leçon, séance 3 : manipulations syntaxiques et productions de phrases)
    -deux types d'exercices d'entraînement : de grandes gammes de vocabulaire (quatre exercices sur une fiche A4 à photocopier) chez Lala, des petites gammes "vocabulles" chez moi (de petites cartes à plastifier pour une utilisation en atelier).
     
    Les séquences :

    Projet vocabulaire

     Les grandes gammes chez Lala :

    Un mot, des mots : projet de vocabulaire

     Les petites gammes Vocabulles :

    Projet vocabulaire

    Nos sources

     et le site vocanet. 

    À très bientôt,
     

    Projet vocabulaire

    Pin It

    28 commentaires
  • Un mot, des mots : les vocabulles

    Dans cet article, vous trouverez les vocabulles. Il s'agit de petites cartes rondes, destinées à être imprimées, plastifiées et découpées. Pour ma part, je préparerai 8 exemplaires de chaque car elles serviront lors d'un travail en atelier (l'atelier de lecture, un article à prévoir…).

    Il y a trois vocabulles par mot parce que le travail sur un mot s'étale sur trois semaines. La présence de Calvin utilisant son dictionnaire précise à l'élève que l'usage du dictionnaire lui est permis, voir conseillé pour réaliser l'exercice...

    Période 1 : 

    Vocabulles sur manger et mer

    Période 2 : 

    Vocabulles sur bon / mauvais et parler

    Période 3 : 

    Vocabulles sur écrire et apprendre

    Période 4 : 

    Vocabulles sur cœur et œil

    Période 5 :  

    Vocabulles sur écouter et lire

    Pour lire le fonctionnement.
    Pour télécharger les séquences.

    Pin It

    35 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique