• Littérature

    Littérature          Littérature

    ★ Réseau le roman policier 

    Le projet

    Les séances dérochées sur le genre

    La villa d'en face

    La reine des fourmis a disparu

    ★ Réseau "écriture du je" 

    Je t'écris, j'écris de G. Caban

    Le journal d'un chat assassin d'A. Fine

    Mon-je-me-parle de Sandrine Pernushe 

    ★ Réseau sur Anthony Browne 

    Une histoire à quatre voix

    Réseau sur l'auteur

    ★ Séquence sur le conte des origines 

    L'enfant d'éléphant et Le chat qui s'en va tout seul

    - évaluation 

    ★ Quelques questionnaires 

    - La reine des fourmis a disparu

    - Charlie et la chocolaterie

    - La sorcière de la rue Mouffetard

    ★ Les cercles de lecture 

    Le débat interprétatif  

  • Édit du 21/01/15 : correction de coquilles dans la séquence.

    Je vous présente aujourd'hui une séquence de littérature sur le fabuleux roman de Roald Dahl : Charlie et la chocolaterie. Quel succès tous les ans auprès de mes élèves ! Je travaille ce roman avec mes élèves de CE2 depuis plusieurs années, mais cette fois, j'ai essayé d'utiliser ce texte pour travailler des stratégies de lecture précises.

    * caractériser les personnages (portrait physique et portrait moral)
    * lire avec la ponctuation (certaines phrases sont assez longues)
    * lire par groupe de sens (certaines phrases assez longues ne contiennent pas forcément de virgules)
    * repérer l'idée principale et les détails
    * résumer les étapes importantes de l'histoire
    * associer causes et conséquences

    •  Voici la fiche de préparation de séquence.

    Séquence Charlie et la chocolaterie

    • Voici les supports d'activité

    Repérer l'idée principale (la mini-leçon est ).

    Séquence Charlie et la chocolaterie

    Caractériser les personnages
    La classe est partagée en groupes de recherche, deux par personnages (un groupe caractère, un groupe apparence). Après une mise en commun Les élèves recopient les traits qui ont été relevés. (J'ai imprimé en deux pages par feuille).
    Les illustrations sont celles de Melonheadz.

    Séquence Charlie et la chocolaterie

    Les étapes du récit
    Pour chaque salle, des lignes pour décrire l'événement important et un cadre arrondi pour dessiner la scène. Le travail est collectif pour les deux premières salles puis individuel. Cette super idée provient de ce blog.

    Séquence Charlie et la chocolaterie

     

    Possibilité d'en faire un affichage pour la classe comme sur le blog cité précédemment :

    Séquence Charlie et la chocolaterie

    Associer causes et conséquences
    Ici, les élèves doivent retrouver la cause ou la conséquence de chaque événement. Ce roman est un excellent support pour introduire ces notions.

    Séquence Charlie et la chocolaterie

     

    Lire avec la ponctuation et lire avec les groupes de sens (les mini-leçons sont ). Ces questions peuvent être abordées au cours de lecture, à n'importe quel moment.

    N'oubliez pas de faire un tour sur le blog de Lala qui propose une superbe exploitation de Charlie et la chocolaterie. C'est ici.

    À bientôt pour les photos !

    Pin It

    15 commentaires
  • Cercles de lecture : mythes grecs pour les petits

    Lors de la prochaine période, je compte mettre en place des cercles de lecture, à la manière de ceux que j'ai expérimentés sur La villa d'en face, mais plus simples. Ils se basent sur l'ouvrage Mythes grecs pour les petits que j'ai connu grâce à Lutin Bazar

    L'objectif principal de ces cercles est de me permettre de travailler avec les élèves en difficulté et de mettre les autres en autonomie, dans de petits groupes de quatre. Dans un groupe de quatre, il est plus aisé de trouver sa place et de prendre la parole. 

    1. Pourquoi est-ce que cet ouvrage se prête bien à ce fonctionnement ?

    Le livre est un recueil de 16 mythes, plus ou moins et difficiles. 4 d'entre eux sont longs et divisés en épisodes, ils feront l'objet de séances de lecture suivie plus classiques. Le livre porte bien son nom, les textes me paraissent bien adaptés au niveau de mes élèves de CE2. Afin de faciliter leur compréhension, je compte imprimer et mettre à leur disposition les fiches de lexique réalisées par Lutin Bazar.

    2. Comment j'ai réalisé les groupes ?

    Dans ma classe, j'ai 26 élèves, cela donne 5 groupes hétérogènes de 4 élèves et un groupe de 5 élèves en difficulté. Ces groupes hétérogènes sont de deux niveaux, certains feront partie de "cercles A" et d'autres de "cercles B". Les élèves appartenant aux cercles B auront à faire avec des textes plus long et/ou plus complexes.

    3. Comment j'ai choisi et réparti les textes ?

    J'ai lu et classé les mythes courts selon leur difficulté et je les ai aussi regroupés de manière à faire des liens entre eux. Ainsi, les mythes de Pygmalion et de Psyché parlent d'amour, tout comme ceux de Bellérophon et d'Icare et Dédale évoquent l'orgueil. Cela permet de finir la séance sur l'établissement de ces liens et de mettre en place un débat.

    4. Comment se dérouleront les séances ?

    Les séances dureront 1 heure. Elles se dérouleront en partie dans la bibliothèque (mais un gymnase ferait aussi très bien l'affaire ou toute salle permettant à six groupes d'enfants de s'assoir en rond) et en partie dans la classe. Elles se déroulent en trois parties :

    1. Lecture (10 à 15 mn)

    Dans la bibliothèque, les élèves s'installent par groupe, en rond, par terre. Ils commencent à lire silencieusement le mythe qui leur est attribué. Trois groupes d'élèves liront le mythe A et les trois autres groupes, le mythe B. Le groupe "raconteurs A" est avec moi et je procèderai à une lecture magistrale avant de commencer le travail. Ensuite, quand chacun a terminé sa lecture (j'insisterai bien là-dessus), on peut commencer à travailler.

    2. Réflexion (10 à 15 mn)

    -  Les cercles des lecteurs A et B : préparent une lecture orale du mythe A ou B.
    - Les cercles des raconteurs A et B : se mettent d'accord sur ce qu'ils comprennent du texte et proposent une reformulation orale du texte. Le cercle A est avec moi.
    - Les cercles des questionneurs A et B : doivent ensemble répondre à des questions que je leur ai posées (cartes à plastifier) afin de pouvoir les poser aux élèves de l'autre groupe lors de la mise en commun. Ils doivent ensuite inventer une quatrième question.

    3. Partage (20 à 25 mn)

    Chaque groupe fait profiter les autres de son travail. Dans l'ordre :
    Les lecteurs A lisent le premier mythe. Les raconteurs A identifient les éléments essentiels et résument l'histoire. Les questionneurs A posent des questions (dont ils ont préparé les réponses) au élèves B (comme ça, les élèves B sont motivés à écouter). On recommence ensuite avec les élèves des cercles B. On peut ensuite proposer aux élèves une piste de réflexion pour aller plus loin.

    Dans ce dossier, vous trouverez : 

    -une fiche de préparation type en lien avec les IO
    -la répartition des mythes par groupe
    -les cartes questions pour les questionneurs
    -les cartes pistes de réflexion à tirer au sort (pour un débat collectif) ou à photocopier (pour une réflexion individuelle préalable).

    Voici un lien pour acheter le livre :

     

    Pour ceux qui n'en ont pas l'opportunité, Ailleurs a publié le tapuscrit.
    Vous trouverez des questionnaires de compréhension sur le site de Zinneke La maison en folie.

    Pin It

    11 commentaires
  • En littérature, lors de la période 4, mes élèves travailleront sur le roman policier. La séquence est ici. Dans le cadre de mon projet Collaborer pour comprendre, voici comment je compte organiser les cercles de lecture sur le livre La villa d'en face de Boileau et Narcejac. Une approche plus classique de cet ouvrage reste disponible ici.

    Voici comment va s'organiser le travail de groupe :

    - un groupe homogène est en atelier dirigé : il concerne les élèves en difficulté. Ce groupe est fixe et travaille en continue la même stratégie : reformuler/faire un rappel de récit. La démarche utilisée est celle du ROLL. Le groupe formé correspond au cercle des raconteurs.

    - les autres groupes tournent à chaque séance et travaillent différentes stratégies :
    - le cercle des collectionneurs s'entraîne à dans un texte, relever des mots d'un même domaine
    - le cercle des lecteurs s'entraîne à lire à haute voix après préparation
    - le cercle des compreneurs s'entraîne à manifester sa compréhension des textes
    - le cercle des auteurs s'entraîne à rédiger un texte bref à propos du texte

    Cercles de lecture sur La villa d'en face

    N'hésitez pas à me donner votre avis.

    Pin It

    9 commentaires
  • Le débat interprétatif en littérature

    Dans cet article, j'aimerais faire le point à propos de mes recherches et de mes expérimentations sur le débat interprétatif en classe. 

    * Pourquoi débattre de l'interprétation des textes littéraires ?

    - parce que c'est le propre de la littérature d'exiger l'implication des lecteurs
    - parce que les élèves ont besoin d'apprendre à s'exprimer devant les autres
    - parce que les élèves ont besoin de se confronter à des avis différents du leur
    - parce que les élèves ont besoin d'élaborer leur pensée pour pouvoir argumenter leurs opinions
    - parce que cela permet de travailler différents domaines du socle de façon simultanée : la maîtrise de la langue orale, la littérature et les compétences sociales et civiques.

    * Comment susciter le débat sur des textes littéraires ?

    - il faut choisir des textes résistants (pour reprendre le terme de Catherine Tauveron), c'est-à-dire des textes, qui ne livrent pas leur(s) secret(s), mais qui, au contraire, nécessitent de s'impliquer pour les trouver. Il s'agit de textes qui posent des problèmes de compréhension. Certains d'entre eux permettent plusieurs interprétations.   
    - il est nécessaire de bien connaître les textes, leur problématique, d'en avoir fait une lecture experte, précédemment.
    - il faut faire des choix. Parfois, certains textes sont tellement riches que les questions fourmillent. Il est alors important de choisir, la question sur laquelle on va axer le débat. On la formule à ce moment-là de façon claire (inutile de rajouter de l'ambiguïté s'il y en a déjà !).

    * Comment organiser le débat ?

    - encadrer : établir des règles de comportement et de prise de parole, fixer un temps limite, choisir le/les dispositif(s) 
    - mener : poser la question de départ, la rappeler si la conversation s'égare, amener les élèves à reformuler ce qu'ils ont dit si ce n'est pas clair (ou audible), demander d'argumenter, demander de chercher ce qui infirme ou confirme dans le texte/les images, si l'un des élèves propose une interprétation abusive, ne surtout pas laisser passer ni accepter, demander ce qui (dans le texte, dans les images) interdit cette interprétation.   
    - aider à formaliser : choisir les écrits de travail (individuels et collectifs), poser la question au départ, synthétiser à la fin

    * Comment évaluer/observer le débat ?

    - Évaluation formative et autoévaluation :
    Il est particulièrement intéressant d'enregistrer ses élèves en train de débattre et de le leur faire réécouter ensuite. Il est alors nécessaire d'avoir procédé à une première analyse, d'avoir choisi les endroits où faire des pauses dans l'écoute, d'avoir prévu des questions pour guider la réflexion.
    - Observation des pratiques individuelles :
    J'utilise un outil pour évaluer la participation de mes élèves au débat, il s'agit d'une grille basée sur les items du socles communs (langue orale et compétences sociales et civiques). Il est impossible d'évaluer tout le monde sur un seul débat. Il faut s'y prendre à plusieurs fois. Télécharger la grille.

    * Pour en savoir davantage * 

    Voici pour finir des liens vers des articles très intéressants sur le sujet.

    - une animation pédagogique sur le site de l'académie de Rouen (contenant une liste d'ouvrages permettant le débat)
    un texte synthétique (contenant une typologie des écrits de travail)
    un article dans Les Cahiers pédagogiques
    une animation sur l'excellent site Télémaque
    un éclaircissement sur le sens des mots (compréhension, interprétation, débat etc)
    - sur le débat interprétatif et philosophique, le très riche  travail du CPC de Landivisiau

    Peut-être que des vidéos vous aideront à vous faire une idée…

    Et une série de films sur le site de l'ESPE d'Alsace 

    Un livre que je recommande fort fort pour tous ceux qui s'intéressent à la littérature. C'est la Bible.

     

    Dans ma wish list… 

    Dans ce livre, on trouve :
    - plus de 50 textes suivis de questionnements
    - un apport théorique sur la compréhension en lecture
    - le déroulement d'une séance type

    Pin It

    11 commentaires
  • Mickey énigmes la suite !

    Bonsoir,

    dans cet article, vous trouverez les énigmes de 11 à 20 et les solutions pour toutes celles qui sont en ligne. Merci à ceux qui ont participé à chercher les solutions, c'était très rigolo !

    À bientôt ! (J'en ai encore mais je n'ai aps assez de temps !)

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique