• La compréhension en lecture : chapitre 5

    Chapitre 5 : les macroprocessus idée principale et résumé

    1. L'idée principale

    Le concept d'idée principale correspond à une grande diversité de conceptions tant chez les élèves que chez les enseignants.

    1. 1. Qu'est-ce qu'une information importante ?

    Il existe deux catégories d'information importante : l'information "textuellement importante" (l'auteur la présente comme telle) et l'information "contextuellement importante" (le lecteur la considère importante en raison de son intention de lecture). Les jeunes lecteurs considèrent comme importante l'idée qui les intéresse personnellement. Il est primordial que les élèves apprennent à faire la distinction entre les deux types d'information.

    1. 2. Les causes de confusion au sujet de l'information principale

    a. L'idée principale et les types de texte
    La notion d'idée principale varie selon les types de textes : elle concerne des événements dans un récit, un concept ou une règle dans un texte informatif.
    b. Le sujet d'un texte et l'idée principale
    Il faut bien distinguer les notion de sujet et d'idée principale. Lorsque l'enseignant demande "de quoi parle ce paragraphe ?" il demande de trouver le sujet du texte. Lorsque l'enseignant demande "Quelle est la chose la plus importante que l'auteur veut nous dire dans son texte ?" il veut faire dire l'idée principale. Selon Aulls (1986)
    Il faut que les élèves distinguent sujet et idée principale
    La notion de sujet doit être enseignée avant celle d'idée principale
    Les élèves doivent d'abord identifier le sujet d'un texte avant son idée principale
    c. Idée principale explicite et idée principale implicite
    Les idées principales peuvent être explicites (elles sont souvent exprimées e,n une ou deux phrase(s)), implicites (dans ce cas, elles doivent être inférées) ou ambigüe (le texte ne comprend pas d'idée principale). Elles sont donc plus ou moins difficiles à identifier.
    d. La localisation
    L'idée principale peut être au début du texte, à la fin ou au milieu du texte, ou à la fois au début et à la fin du texte. Elle est plus facile à identifier quand elle est en début de texte et dans un texte court de structure de type descriptif ou de type séquentiel.

    1. 3. L'enseignement de l'idée principale

    a. L'auto-observation de l'enseignant
    Le premier conseil à donner aux enseignants est de s'observer eux-mêmes quand ils cherchent l'information principale d'un texte.
    b. L'enseignement de l'idée principale explicite
    Il faut procéder selon les étapes de l'enseignement explicite : c'est-à-dire expliquer aux élèves le pourquoi de la stratégie, illustrer la stratégie afin de rendre le processus transparent, à leur fournir de l'aide lors de leurs essais et à leur donner des occasions d'appliquer cette stratégie. Il faut choisir un texte avec une idée principale explicite (par exemple un texte sur les différents services rendus par les animaux). Pour chaque phrase ne contenant pas l'idée principale, expliquer pourquoi : ("la phrase 2 ne peut pas résumer l'idée principale du paragraphe, parce qu'elle mentionne un des services rendus par les animaux. Il n'y a que la phrase 4 qui nous parle de l'idée d'ensemble du paragraphe, à savoir que les animaux nous rendent différents services.")
    c. Une leçon sur l'idée principale implicite
    (Cette tâche est difficile et n'est pas maîtrisée au primaire). p 80, déroulé d'une leçon. En gros :
    Trois étapes :
    Trouvez le sujet du paragraphe ("le sujet c'est comme un titre composé d'un ou deux mots et qui dit de quoi on parle dans le paragraphe")
    Lisez le texte pour trouver ce qui est dit sur le sujet. Écrivez une phrase qui inclut le sujet et ce qui est dit du sujet : vous obtenez l'idée principale.
    Vérifiez votre réponse.

    2. Le résumé

    2. 1. Ce qu'est un résumé

    Selon Laurent (1985), le résumé serait "la réécriture d'un texte antérieur selon une triple visée : le maintien de l'équivalence informative, la réalisation d'une économie de moyens signifiants et l'adaptation à une nouvelle situation de communication."

    2. 2. Ce que n'est pas le résumé

    Le résumé n'est pas un rappel de texte. Il est plus difficile à réaliser puisqu'il implique l'élimination de certains éléments (il faut sélectionner et hiérarchiser ce qui exige une participation active).

    2. 3. Les règles de résumé

    Browne et Day (1983) :
    Élimination
    Éliminer l'information secondaire
    Éliminer l'information redondante
    Substitution
    Remplacer une liste d'éléments par un thème englobant
    Remplacer une liste d'action par un thème englobant
    Macrosélection et invention
    Choisir la phrase qui contient l'idée principale
    S'il n'y en a pas, en produire une

    2. 4. Les recherches sur l'habileté des élèves à résumer

    La séquence d'acquisition des règles nécessaires serait : règle de suppression, de substitution, de sélection et d'invention.

    2. 5. Pourquoi est-il difficile de résumer ?
    a) La conception de la tâche
    Certains élèves se méprennent sur la tâche à réaliser lors d'un résumé.
    la difficulté à appliquer les règles du résumé
    Les règles qui concernent l'idée principale sont les plus difficiles à maîtriser. Certains élèves incluent dans leur résumé l'information qui est nouvelle pour eux et laissent de côté les information jugées importantes par l'auteur. Leur raisonnement est le suivant : si l'information est courante et déjà connue, elle n'a pas besoin d'être résumée. Un élève peut avoir une bonne compréhension et des difficultés à résumer ; travailler la compréhension n'améliore pas forcément la capacité à résumer.
    b) Le manque d'expérience
    c) Le résumé n'est pas enseigné au primaire et est considéré comme acquis ensuite.

    2. 6. L'enseignement du résumé

    L'entraînement à résumer a un effet sur l'habileté à résumer, sur la compréhension du texte et sur la capacité à transférer sur d'autres textes.
    a) Principes généraux de l'enseignement du résumé
    bien comprendre avant de résumer (une seule lecture n'est pas suffisante, les élèves habiles passent plus de temps à lire qu'à écrire. Le travail de réflexion est fait pendant la lecture).
    prendre des notes (initier l'élève à prendre des notes et à marquer le texte dans le but de le résumer)
    bien identifier les idées principales (les élèves doivent hiérarchiser les informaions pour ne sélectionner que les idées principales)
    b) Séquence d'enseignement ou gradation de la tâche
    Éléments pour graduer la difficulté :
    la longueur du texte à résumer
    types de textes (passer des textes narratifs aux textes informatifs)
    complexité (familiarité des concepts et idées principales explicites avant implicites)
    présence du texte (après avoir laissé le texte sous les yeux des élèves, passer à une composition sans recours au texte)
    auditoire (texte écrit d'abord pour soi (avec un but) puis pour d'autres
    longueur du résumé (d'abord longs puis de plus en plus courts)
    c) Quelques stratégies spécifiques
    A L'enseignement explicite des règles du résumé
    Ne pas inclure de détails inutiles, même si ce sont des détails qui vous intéressent (ex p89)
    Ne pas répéter ce que vous avez déjà dit
    Employer un terme générique pour remplacer une liste d'objets
    Utiliser un mot pour décrire une série d'actions présentées dans une ou plusieurs phrases
    Commencez par une activité guidée en groupe, puis suggérez un travail en équipe et enfin, des activités autonomes.
    B Un résumé en 15 mots
    Choisissez un paragraphe de 3 à 5 phrases. Il est nécessaire que la première phrase contienne plus de 15 mots.
    Inscrivez 15 tirets au tableau et présentez la première phrase aux élèves.
    Demandez au groupe de résumer cette première phrase en 15 mots ou moins. Complétez les tirets à l'aide du résumé proposé par la classe.
    Effacez le tableau et réécrivez 15 nouveaux tirets. Présentez les deux premières phrases et demandez au groupe de résumer ces deux phrases en 15 mots ou moins. Inscrivez le résultats en complétant toujours les tirets.
    Effacez de nouveau le tableau et inscrivez encore 15 tirets. Présentez les trois premières phrases. Faites résumer par les élèves ces trois phrases en 15 mots. Continuez de la sorte jusqu'à ce que tout le texte soit résumé en 15 mots.
    Lorsque le groupe se montre capable d'écrire une phrase pour résumer un paragraphe entier, faites travailler les élèves en équipe, puis de façon individuelle.
    C. Le résumé hiérarchique
    Cette technique consiste essentiellement à relever les sous-titres qui apparaissent dans le texte et à écrire l'idée principale de chaque paragraphe ainsi que quelques idées secondaires (s'y rattachant). L'utilisation de cette technique repose sur la pertinence des titres et des sous-titres.
    Schéma du résumé hiérarchique p92.
    D. Le résumé coopératif
    Même technique que le résumé hiérarchique mais en sous-groupe de trois.
    E. Le calcul du taux d'efficacité
    Pour les élèves les plus âgés. Ce taux consiste à diviser le nombre d'idées importantes mentionnées par un élève par le nombre de mots contenus dans son résumé. Un taux de 16% peut-être considéré comme faible et un taux de 26% comme bon.

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mayleb
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 18:51

    Merci ! J'admire ta capacité de travail. J'en suis encore aux articles sur la pédagogie explicite.

    2
    Dimanche 4 Janvier 2015 à 23:03

    Oh non, ne m'admire pas ;) J'ai lu tout ça cet été et je le mets en ligne en janvier alors…

    Bonne année Mayleb !

    3
    Mayleb
    Lundi 5 Janvier 2015 à 19:36

    Merci. Bonne année à toi aussi!

      • Gemi
        Lundi 3 Octobre à 22:05

        Bonjour Mayleb je recherche de cet livre Jocelyne Giasson La Comprehension En Lecture, vous l'avez. Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :