• L'enseignement explicite : chap 6 L'enseignement des concepts et des habiletés

    La présentation des nouveaux contenus commence par l'enseignement des concepts (notion principale) puis par le développement des habiletés (façon dont les élèves vont mettre le concept en pratique). Il faut également toujours expliquer l'importance de la leçon.

     ➤ L'enseignement des concepts 

    * L'importance de l'enseignement des concepts

    1. Il permet aux élèves de généraliser les concepts et de les appliquer à d'autres situations.
    2. Il permet aux élèves d'intégrer des concepts généraux au lieu de mémoriser des cas particuliers.
    3. Il permet aux élèves de réussir aux examens officiels (qui exigent une bonne compréhension des concepts).

    * Les entraves à l'enseignement des concepts

    Il faut éviter de sauter l'enseignement des concepts pour se focaliser sur le développement des habiletés (en enseignant par exemple à faire une addition sans expliquer le sens de l'opération).

    Il faut enseigner des concepts généraux en élargissant le périmètre d'étude. Il est par exemple inutile de passer deux semaines à décrire l'ironie dans un même texte : mieux vaut montrer comment repérer l'ironie dans des textes variés. Les élèves auront alors acquis des connaissances qu'ils pourront appliquer dans diverses situations.

    Remplir une feuille d'exercice (même si le taux de réussite est grand) ne signifie pas enseigner un concept.

    * L'enseignement explicite des concepts

    Voici quelques stratégies utiles pour enseigner les concepts.

    1. Repérer le concept dans l'objectif d'apprentissage (Il faut analyser l'objectif d'apprentissage ou la compétence des programme pour repérer le concept. Ne pas le confondre avec le contexte).

    2. Présenter par écrit une définition ou une règle claire qui contient les principales caractéristiques du concept (L'enseignement du concept doit commencer par l'enseignement de la définition du concept : une définition, adaptée à l'âge des élèves).

    3. Fournir des exemples et des contre-exemples pour clarifier le concept et révéler ses caractéristiques essentielles.

    4. Enseigner les concepts par l'explication, la modélisation ou la présentation d'objets en exemple.

    5. Donner aux élèves la possibilité d'appliquer le concept (en prenant des notes, en échangeant avec un partenaire sur le sujet, en lisant à voix haute, en écrivant dans ses propres mots). Présenter des moyens mnemotechniques dès que possible.

    6. Vérifier la compréhension du concept en posant des questions plus complexes (reformuler, mettre en pratique ou justifier).

    * La vérification de la compréhension pendant l'enseignement des concepts

    Pratiquer une triple vérification :

    1. Reformuler le concept (Méthode EQPCER)
    2. Mettre le concept en pratique à l'aide d'exemples (Présenter un certain nombre d'exemples et demander aux élèves de repérer celui qui correspond au concept enseigné. Ex : "Lequel de ces trois mots est un nom commun dans le groupe de mots : la grande maison ? Écrivez ce mot sur votre ardoise et préparez-vous à m'expliquer dans une minute, pourquoi vous avez choisi ce mot.")
    3. Justifier sa réponse (Les élèves ont répondu à la questions, en choisir trois pour justifier leur réponse). 

    ➤ L'enseignement des concepts : un exemple

    Objectif d'apprentissage : Reconnaître les noms communs.
    Concept : Le nom commun.
    Définition : Un nom commun est un mot qui désigne de façon générale une personne, une idée, un lieu ou un objet.
    Caractéristique essentielle : M
    ot qui désigne une personne, une idée, un lieu ou un objet.


    Enseigner le concept en expliquant la définition et en donnant des exemples : "Voici la définition d'un nom commun : un nom commun est un mot qui 
    désigne une personne, une idée, un lieu ou un objet.
    J'ai écrit au tableau quelques mot qui sont des noms communs :

    sœur - jardin - crayon

    Le mot sœur est un nom commun parce que c'est un mot qui désigne une personne. Le mot jardin est un nom commun parce que c'est un mot qui désigne un lieu. Le mot crayon est un nom commun parce que c'est un mot qui désigne un objet".

    Donner aux élèves des occasions d'appliquer le concept : "Nous allons lire ensemble la définition du nom commun. Regardez en haut de votre feuille d'exercices. Lisez la définition à voix haute, en même temps que moi. Vous êtes prêts ? Allons-y : "Un nom commun est un mot qui désigne de façon générale une personne, une idée, un lieu ou un objet." Très bien, maintenant, encerclez ces quatre mots sur votre feuille : personne, idée, lieu et objet. Murmurez à votre voisin ce qu'est un nom commun. Préparez-vous à me donner ensuite la définition d'un nom commun, dans une phrase complète."

    Vérifier la compréhension du concept : "Je vais choisir un élève au hasard qui me donnera la définition d'un nom commun."

    Enseigner par l'explication, la modélisation ou la présentation d'objets. Donner des exemples qui précisent le concept et révellent ses caractéristiques essentielles : "Un enseignant est une personne. Le mot enseignant est un nom commun parce qu'il désigne une personne. Tous les mots qui désignent des personnes sont généralement des noms communs. L'enseignant montre le mot personne au tableau. Par exemple, le mot garçon désigne une personne, c'est un nom commun. C'est la même chose pour les mots élèves, fille, directrice, frère et pompier."

    Vérifier la compréhension du concept : "Prenez vos ardoises et écrivez un nom commun qui désigne une personne"

    Enseigner par l'explication, la modélisation ou la présentation d'objets. Donner des exemples qui précisent le concept et révellent ses caractéristiques essentielles : "Voici un objet. Le mot qui désigne cet object est banane. Nous savons que les mots qui désignent des objets sont des noms communs." L'enseignant montre le mot objet au tableau. "Voici d'autres mots qui sont des noms communs parce qu'ils désignent des objets : ballon, arbre, livre, voiture, crayon…".

    Vérifier la compréhension du concept : "Prenez vos ardoises et écrivez un nom commun qui désigne un objet"

    Enseigner par l'explication, la modélisation ou la présentation d'objets. Donner des exemples qui précisent le concept et révellent ses caractéristiques essentielles : "L'école est un lieu. Nous sommes à l'école. Le mot école est un  nom commun parce qu'il désigne un lieu." L'enseignant montre le mot lieu au tableau. "Voici d'autres mots qui désignent des lieus : parc, classe, ville, quartier…".

    Vérifier la compréhension du concept : "Prenez vos ardoises et écrivez un nom commun qui désigne un lieu dans cette école. Maintenant effacer vos ardoise et écrivez un nom commun qui peut désigner une personne, une idée, un objet, ou un lieu. Préparez-vous à me dire pourquoi votre mot est un nom commun."

    ➤ Le développement des habiletés selon les leçons

    Rappel : les habiletés peuvent être lées à des connaissances déclaratives (savoir) ou procédurales (savoir faire). 

    ➤ Le développement des habiletés relatives aux connaissances procédurales

    Voici quelques stratégies utiles pour enseigner les habiletés liées aux connaissances procédurales.

    1. Repérer l'habileté dans l'objectif d'apprentissage.

    2. Présenter une marche à suivre détaillée par étapes ou une méthode (décrire cette marche à suivre).

    3. Se servir de la modélisation pour présenter ces étapes et résoudre de vrais problèmes (appliquer soi-même la marche à suivre qui a été décrite en expliquant les stratégies et le raisonnement qu'on utilise).

    4. Vérifier la compréhension des élèves afin de s'assurer qu'ils peuvent expliquer les étapes du procédé. Poser aussi des questions sur le concept enseigné. Après la modélisation, poser des questions sur le processus et les étapes. (Il n'est pas nécessaire de s'atarder maintenant sur la mémorisation des étapes, mieux vaut laisser accessible une liste de ces étapes). Proposer des exercices guidés pour vérifier que les élèves peuvent exécuter ces étapes par eux-mêmes. Toujours faire le lien avec le concept : "50cm3 représente l'espace à l'intérieur de la boîte".

    ➤ La méthode du "quoi ?", du "pourquoi ?" et du "comment ?" dans le développement des habiletés

     

    Voici des exemples de questions à poser pour vérfier la compréhension :

    Quoi ?

    Qu'est-ce que j'ai d'abord fait pour résoudre ce problème ?
    Quelle est la deuxième étape ?
    Quel élément ai-je vérifié avant de commencé ?
    Qu'est-ce que cette réponse représente ?

    Pourquoi ?

    Pourquoi cette étape est-elle importante ?
    Pourquoi ai-je soustrait 4 ?
    Pourquoi faut-il vérifier les unités de mesure avant de commencer à résoudre un problème ?
    Pourquoi s'agit-il d'une métaphore ?

    Comment ?

    Comment ai-je fait pour savoir… ?
    Comment peut-on savoir si on peut utiliser cette méthode pour résoudre un problème ?
    Comment puis-je savoir si ce nombre est un multiple de 25 ?

    ➤ Le développement des habiletés relatives aux connaissances procédurales : exemple

     Objectif d'apprentissage : Repérer les événements importants d'une histoire.
    L'habileté : Repérer.
    Présenter les étapes requises : 
    1. Trouver la fin de l'histoire 
    2. Essayer de retirer un événement de l'histoire 
    3. Si le fait de retirer cet événement modifie la fin de l'histoire, cet élément est important. 
    Modéliser les étapes dans le contexte d'un problème à résoudre : "Dans le cahier d'exercice, on demande si le fait d'aller au bal est un événement important dans l'histoire de Cendrillon. La première étape indique que je dois d'abord trouver la fin de l'histoire. Cette histoire se termine par la mariage de Cendrillon avec le prince. Maintenant, je passe à la deuxième étape. Supposons que Cendrillon ne soit jamais aller au bal. L'histoire se terminerait-elle de la même façon ? Non, car elle n'aurait jamais rencontrer le prince. Le fait d'aller au bal est donc un événement important de l'histoire. 
    Vérifier la compréhension :
    Quoi ? > Qu'est-ce que j'ai d'abord fait ? Qu'est-ce qu'un événement important ?
    Pourquoi ? > Pourquoi ai-je d'abord cherché la fin de l'histoire ? Pourquoi le fait d'aller au bal est un événement important ?
    Comment ? > Comment ai-je su que le fait d'aller au bal était un événement important ? Si je vous donne un autre événement dans l'histoire de Cendrillon, comment pourriez-vous savoir s'il s'agit d'un événement important ?

    ➤ Le développement des habiletés relatives aux connaissances déclaratives

    L'enseignement des connaissances déclaritives consiste à transmettre des informations. Après avoir enseigné le concept on enseigent les détails, les informations complémentaires. 

    Voici quelques stratégies pour le développement des habileté liées aux connaissances déclaratives

    1. Trouver l'information complémentaire liée au concept (Le concept est l'idée générale, l'information complémentaire est composée de détails, d'exemples, d'étapes…)
    2. Présenter un schéma pour structurer l'information complémentaire (utiliser un organisateur graphique est très utile)
    3. Enseigner cette information à l'aide d'explications, de modélisation ou de présentation d'objets.
    4. Présenter des méthodes d'aides à la mémorisation.
    5. Vérifier la compréhension (comme ils n'ont pas encore eu le temps de mémoriser, permettre aux élèves d'utiliser les supports à disposition).

    ➤ Le développement des habiletés relatives aux connaissances déclaratives : exemple

    Objectif d'apprentissage : Décrire la séparation des pouvoirs entre les trois pouvoirs du gouvernement.
    Distinction des concepts et des habiletés : Le concept est la séparation des pouvoirs. L'habileté consiste à décrire l'information complémentaire, soit les compétences associées à chacun des pouvoirs.
    Enseignement des concepts : "La séparation des pouvoirs est un principe expliqué par John Locke dans Second traité du gouvernement civil qui, reprenant une distinction classique des pouvoirs politiques, recommande leur séparation entre plusieurs personnes, car la tentation de les contrôler tous, serait trop grande si les personnes qui ont le pouvoir de faire les lois avaient aussi le pouvoir de les faire exécuter.(Assemblée Nationale)" Ces trois pouvoirs sont le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. 
    Caractéristiques essentielles : Les trois pouvoirs sont le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. Chaque pouvoir a son rôle et ses compétences propres. Le principe de séparation des pouvoirs est d'éviter qu'un des pouvoirs du gouvernement deviennent trop puissant. 

    Exemple : Le parlement adopte les lois (pouvoir legislatif), le gouvernement  est responsable de l'exécution de la loi (pouvoir exécutif). Le pouvoir judiciaire est représenté par les tribunaux qui sanctionnent le non respect des lois. 

    Vérifier la compréhension :

    Reformuler : "Qu'est-ce que la séparation des pouvoirs ?"

    Mettre en application : "Quel exemple illustre la séparation des pouvoirs ?"

    1. Un policier enfreint la loi sur la protection de la vie privée. Il sera jugé devant les tribunaux.
    2. Les membres du Sénat sont nommés par le gouverneur général, sur recommandation du Premier Ministre.

    Justifier : "Pourquoi as-tu choisi cette réponse ?"

    Développement des habiletés : Enseigneent de toute l'information pertinente sur les trois pouvoirs.

    Présentation d'un schéma pour structurer l'information : ici, cela peut-être un tableau sur ces trois pouvoirs et leurs institution, titulaires et fonctions.

    ➤ La description de l'importance de la leçon

    Expliquer l'mportance de la leçon permet aux élèves de s'impliquer davantage dans leurs apprentissages. Il n'y a pas de moment particulier pour le faire mais il faut d'abord que le concept ait été compris. L'importance de la leçon peut être due à plusieurs raisons :

    - des raisons personnelles (profession rêvée etc.)
    - des raisons d'ordre scolaire (vous aurez besoin de ces connaissances l'an prochain etc.)
    - des raisons liées à la vie courante (savoir lire ou lire l'heure sert tous les jours…)

    Il est intéressant de donner plsieurs raisons différentes pour motiver tout le monde.

    On peut ensuite demander aux élèves de donner leurs propres raisons ou d'en discuter à deux. 

     Je rappelle que ces idées ne sont pas les miennes mais celles de John Hollingsworth et Silvia Ybarra. Elles sont expliquées en détails dans le livre  L'enseignement explicite : une pratique efficace. Cliquez pour voir les autres chapitres du livre. 


  • Commentaires

    1
    Mercredi 24 Avril 2013 à 18:12

    Merci pour ces synthèses très intéressantes. Au fil de cette série, je remarque beaucoup de curiosité de la part des lecteurs sur la PEx; c'est pourquoi je me permets de vous signaler que j'ai fait sur mon blog une série de posts intitulée Questions fréquentes sur la PEx, à partir des échanges que j'ai eus depuis plusieurs années; j'en suis au n°6 et encore d'autres sont à venir. Les lecteurs y trouveront peut-être quelques réponses. C'est ici http://explicitementvotre.blogspot.fr/

    Bien à vous,

    2
    Mélimélune Profil de Mélimélune
    Mercredi 24 Avril 2013 à 20:27

    Je vais voir, merci !

    3
    gotta
    Jeudi 25 Avril 2013 à 21:53

    Merci, c'est toujours très interessant.

    4
    Mélimélune Profil de Mélimélune
    Jeudi 25 Avril 2013 à 21:59

    Merci Gotta ! J'espérais que ça ne devienne pas trop indigeste… C'ets long mais j'ai du mal à sacrifier des morceaux…

    5
    Lala78 Profil de Lala78
    Jeudi 25 Avril 2013 à 23:08

    Non, non, ce n'est pas trop long et heureusement que tu nous as proposé des exemples concrets, ça m'aide à mieux comprendre.. merci Méli

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :