• L'enseignement explicite : chap 5 la transmission des informations aux élèves

    Ce chapitre a pour but de présenter quelques stratégies d'enseignement, visant à transmettre efficacement les contenus d'apprentissage.

     ➤ Les contenus 

    Ils sont de deux types. On distingue :

    - les connaissances procédurales : les habiletés, stratégies et processus. Elles supposent une méthodologie, une marche à suivre.

    Ex : faire une division, rédiger un texte persuasif etc. 

    Le rôle de l'enseignant est ici d'enseigner comment exécuter les différentes étapes afin de mener la tâche à son terme, mais aussi de reconnaître les cas dans lesquel cette habileté peut s'avérer nécessaire. Il faut également enseigner les concepts en lien avec cette démarche.

    - les connaissances déclaratives : l'information elle-même, les faits, les principes.

    Ex : l'adoption d'un projet de loi, la description des étapes de la mitose etc.

    Le rôle de l'enseignant ici est d'aider les élèves à comprendre puis, à retenir l'information.

     

     ➤ Les stratégies d'enseignement : l'explication 

     

    "Voici ce que cela signifie…"

     

    L'enseignant transmet verbalement une information ("connaissances déclaratives") ou dit comment faire quelque chose ("connaissances procédurales"). L'enseignant parle généralement, à la troisième personne du singulier, parfois à la première personne du pluriel.

     

     

     ➤ Les stratégies d'enseignement : la modélisation 

     

    "Je vais vous montrer exactement comment j'ai procéde pour résoudre ce problème…"

     

    L'enseignant réfléchit tout haut, à la première personne du singulier. Il met un haut parleur sur son raisonnement interne. 

     

    Cette méthode d'enseignement est très importante en pédagogie explicite : elle est très efficace car elle donne aux élèves (et particulièrement aux élèves les plus démunis) les outils nécessaires à leur réussite.

     

    Cela montre aux élèves que la réflexion est nécessaire pour tous, même pour un adulte enseignant.

     

    Cela leur permet aussi d'accéder aux procédures expertes, car l'enseignant leur "ouvre son cerveau". Pour cela il faut avoir réfléchi aux procédures utilisées car, parfois, nous procédons intuitivement. 

     

    Il est très important de pratiquer la vérification de la compréhension après cette étape. Voici des exemples de questions pertinentes :

     

    "Comment ai-je fait pour… ?", "À quoi ai-je pensé, quand… ?", "Comment me suis-je rappelé… ?", "Pourquoi ai-je décidé de… ?", "Comment ai-je su… ?"

     

    Après avoir présenté une stratégie on peut demander aux élèves s'ils en connaissent une autre. Celles-ci pourront être utiles pour certains élèves.

     

     

     ➤ Les stratégies d'enseignement : la présentation d'objets en exemples 

     

    "Regarder l'objet que je tiens dans ma main…"

     

    Dans la mesure du possible, les exemples sont donnés à partir d'objets concrets, que les élèves peuvent observer et manipuler.

     

    Exemples d'objets : maquette en sciences, solides en géométrie, horloge géante en mesure, objet ancien en histoire, etc.

     

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Farfa Profil de Farfa
    Lundi 22 Avril 2013 à 08:10

    Grand merci pour tes notes de lecture! Je commence à mieux saisir cette pédagogie! Très très intéressant!

    2
    UnkleDark
    Lundi 22 Avril 2013 à 10:59
    UnkleDark

    J'ai l'impression qu'on revient à une démarche très directive, faciale. Non ?

    3
    Mélimélune Profil de Mélimélune
    Lundi 22 Avril 2013 à 20:43

    Farfa : je suis ravie de pouvoir t'éclairer !

    Unkledark : oui, c'est une pédagogie directive assumée. Par contre, je suis moins d'accord quand tu dis "revenir" parce que cette pédagogie se démarque beaucoup de l'enseignement traditionnel. Et puis elle peut se pratiquer en groupe classe, mais aussi en atelier, en duel avec un enfant… Tout est possible si l'on considère que c'est à l'enseignant d'apporter les connaissances aux élèves et non à eux de les construire. (Attention, je ne dis pas qu'il faut absolument fonctionner ainsi et dans toutes les matières, j'explique une théorie)...  

    4
    UnkleDark
    Mardi 23 Avril 2013 à 11:05
    UnkleDark

     "Tout est possible si l'on considère que c'est à l'enseignant d'apporter les connaissances aux élèves et non à eux de les construire." --> bien d'accord avec toi, mais cela risque de nous mettre en faux avec tout ce qui est "préconisé", pour ne pas dire imposé: faire construire les savoirs, apprendre à apprendre ... 

    Somme toute, cette méthode m'interpelle et m'intéresse.

    5
    Mardi 23 Avril 2013 à 13:46

    Il y a des domaines dans lesquels les enfants ne peuvent pas tout construire, inventer. Il faut parfois appeler un chat , un chat parce que c'est comme ça ! Il ne faut pas tjrs chercher à comprendre le pouquoi du comment... certains domaines s'y prêtent bien , en orthographe, en grammaire, en maths... l'apprentissage de petits "trucs" aussi dont les enfants se rappeleront toute leur vie , comme le choix entre "er" et "é" ... 

    Il y a d'autres domaines où il est intéressant de faire chercher les élèves , comme en sciences avec la démarche scientifique ou en histoire par exemple. Bref il faut méler plusieurs pédagogies au sein de sa pratique, sans s'enfermer dans l'une ou l'autre. Il faut prendre ce qu'il y a de bon dans chaque pédagogie, ce qu'il y a de plus efficace pour que tous les élèves apprennent et progressent.

    6
    Mélimélune Profil de Mélimélune
    Mercredi 24 Avril 2013 à 15:57

    Oui, c'est comme dit Fofy ;)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :