• Fonctionnement de la classe

  • Dans cet article, je vais vous présenter les supports que je compte utiliser l'an prochain en CE2. Je modifie certaines choses...

    • En lecture

    - les gammes de lecture (ici) et je compte les proposer bientôt sous la forme d'un diaporama,
    - les mini-leçons DÉCLIC (ici)
    - le feuilleton d'Hermès de Muriel Szac (ici)

    - mes séries de romans :

    - lectorino et lectorinette

    - le coin lecture de MDI en autonomie (je vous en parlerai après utilisation…)

    • En étude de la langue

    - La grammaire au jour le jour de F. Picot

    (j'ai décidé de suivre cette méthode CE2, CM1, CM2 pour trois raisons : 1. La nouvelle maquette est très attractive, 2. J'avais besoin de nouveaux textes car je connais les autres par cœur, 3. Cela va me permettre de différencier vers le haut et d'aller plus loin si je le peux…)

    - Cléo de Stéphane Fétet dont les exercices sont très pertinents et complémentaires avec ceux de Picot. 

    (J'aime l'approche ritualisée de la méthode Picot et les transpositions en conjugaison ; mais Cléo est excellent en vocabulaire et en grammaire sur les natures de mots en particuliers).

    - en orthographe, les dictées histoire des arts (ici)

    • En mathématiques

    - mes diaporamas en calcul (ici) et numération (ici) auxquels j'ajouterai de nouvelles créations en géométrie et en mesure.
    - Résoudre des problèmes de C. Hénaff qui m'a semblé très efficace cette année.

    • En anglais

    - la méthode Pop Up que je garde cette année encore mais pour laquelle je vais prévoir des aménagements : fiches d'exercices et évaluations.

    • En histoire géo

    - Je me suis tournée vers le manuel Citadelle car son interprétation des programmes me plaît beaucoup ;) Je resterai donc sur une approche des périodes succincte mais chronologique en histoire et en géographie, je m'orienterai vers l'étude des différents milieux géographiques,
    - Je mets au point deux nouveaux rituels en histoire géographie qui auront lieu une fois par semaine, toute l'année… À suivre…

    • En sciences

    - J'ai choisi de quitter La luciole pour les fichiers Magellan mais le fichier n'existe pas encore ! J'ai pu le commander mais je ne sais pas quand il arrivera !

    Voilà voilà… À bientôt !


    16 commentaires
  • Tableau des responsabilités 2015

    J'ai refait mon tableau des responsabilités car je souhaitais que tous les élèves aient un métier en même temps. Cela a l'avantage de ne laisser personne en dehors de la vie de classe et me permet de changer moins souvent les élèves. Je pense les changer tous les mois ou s'ils tiennent le coup toutes les périodes parce que… Je trouve le moment du changement long et peu intéressant. Pour ceux qui souhaiteraient aller encore plus vite, on peut faire glisser tous les numéros d'un cran et hop, le tour est jouer. 

    Je ne suis pas en mesure de vous montrer le tableau car je ne l'ai pas encore réalisé. Des photos viendront compléter cet article rapidement. Je vais essayer d'expliquer l'agencement des images.

    Les carrés correspondent aux étiquettes responsabilités. Elles seront disposées deux par deux les unes en dessous des autres. Pour ma part, cela correspondra à deux colonnes de huit carrés. On peut les utilisées telles quelles ou bien les coller sur un fond (noir par exemple). Il y a 18 responsabilités mais on peut bien sûr en choisir moins.

    Les ronds correspondent aux étiquettes élèves (chaque élève de ma classe à un numéro - basé sur l'ordre alphabétique - et c'est bien pratique). Ces numéros peuvent au choix : être collés sur des pinces à linge ou être aimantés à côté de l'étiquette carrée (avec du scotch aimanté). La numérotation permet de réutiliser le support plusieurs années (la numérotation va jusqu'à 33 mais heureusement je n'ai pas autant d'élèves !).  

    Tableau des responsabilités 2015

    Cliquez pour télécharger.

     

    PS : Les belles images proviennent de cette banque gratuite : 

    Tableau des responsabilités 2015

    PS : merci de ne pas me demander de créer des étiquettes supplémentaires, j'ai comme vous tous beaucoup de travail en ce moment et comme le dit Charivari, je ne pratique ni le sur-mesure ni la livraison à domicile.

    Pin It

    20 commentaires
  • Différencier le travail des élèves m'a toujours paru essentiel, mais pour être honnête, au début de ma carrière, c'était seulement dans un coin de ma tête parce qu'il fallait d'abord apprendre à "faire la classe" et à capter le maximum d'esprits. Pendant plusieurs années, j'ai bricolé - la bricole c'est fondamental dans notre métier ;) - et maintenant, mon bricolage commence à prendre forme. C'est loin d'être parfait mais j'ai tellement galéré que je partage. On m'a toujours dit qu'il fallait différencier, on ne m'a jamais dit comment. Je vais modestement essayer de donner des billes à ceux qui en manquent.

    1. Dès l'introduction de la notion

    Quand le moment est à la synthèse ou à l'introduction de notions nouvelles, j'essaie de multiplier les approches. Je parle, je fais parler, j'écris, je fais écrire, je bouge et je fais bouger. Afin que tous les "types" d'élèves accèdent au savoir (ou presque). C'est une sorte de différenciation en collectif ! Bien sûr, rien ne sert de s'évertuer si les élèves ne sont pas disposés à apprendre, en position d'écoute, calmes et au courant qu'on est là dans un moment de leçon. Tout au long de la leçon je fais récapituler les élèves. C'est un moyen de maintenir l'écoute et aussi de vérifier la compréhension générale de la classe. Au bout de trois élèves qui ne savent pas répondre, je recommence tout. Pour ce moment, je tire au sort les élèves interrogés. Cela permet deux choses : ne pas se contenter d'interroger ceux qui lèvent la main (s'ils lèvent la main c'est qu'ils pensent avoir compris) et maintenir la concentration de tous. Je commence là mon repérage des élèves qui pataugent.

    Enfin, de nombreuses leçons (en EDL par exemple) se terminent par une phase d'entraînement sur l'ardoise. Cette phase dure le temps nécessaire pour que le maximum d'enfants réussissent. Elle est ce fameux moment de feed-back immédiat qui permet à l'enseignant comme aux élèves de réajuster et bien sûr de repérer les difficultés persistantes chez certains. Les élèves en échec sur la phase de l'ardoise feront leur entraînement écrit en groupe avec moi.

    2. Pendant les phases d'entraînement écrit

    La notion introduite, dans la plupart des cas, les élèves s'entraînent à l'écrit. Ils ont alors un programme de travail personnel. 

    Voilà un exemple de programme pour l'étude de la langue.

    La différenciation dans ma classe

    Je dispose d'une affichette Classroom Clapers effaçable sur laquelle j'écris les noms des élèves et leur indique s'ils font le programme 1 étoile, 2 étoiles ou si je les laisse choisir eux-mêmes. (Les exercices ici correspondent à ceux de mon fichier différencié Picot). Bientôt, je laisserai à certains le droit de s'avancer sur la semaine. Ce document est accroché à une page du cahier avec un trombone. Quand je corrige les exercices, je colorie les petits ronds en fonction du code couleur (bleu : c'est parfait, vert : c'est très bien mais il reste une ou deux erreurs ; jaune : ce n'est pas encore tout à fait au point ; rouge ce n'est pas compris du tout). Il y a deux ronds pour me laisser la possibilité de faire reprendre un travail. À la fin de la semaine, ce document est collé dans le cahier et envoyé à la maison pour signature.

    En voici un en mathématiques, le fonctionnement est le même mais adapté à CapMaths. 

    La différenciation dans ma classe

    3. Lors de moments spécifiques

    Souvent, nous travaillons en ateliers. Concrètement, le fait de travailler en ateliers recouvre de nombreux dispositifs. De la façon de faire les groupes, par exemples, dépendent de nombreuses choses. Ces groupes permettent de différencier de façons différentes.

    • des groupes hétérogènes

    Lors des ateliers d'écriture, par exemple, j'ai choisi des groupes hétérogènes. Tout d'abord parce que le travail est identique dans tous les ateliers (seule la longueur des gammes de lecture peut être ajustée avec les étoiles), dans les groupes autonomes il faut plusieurs élèves capables d'aider les autres et peu qui demanderont de l'aide. Dans l'atelier d'écriture guidée, cela me permet de donner les mêmes consignes à tous les groupes (on travaille tous sur le même type de texte), mais d'en prendre deux autour de moi qui ont des besoins particuliers (de l'étayage, dictée à l'adulte...).

    • des groupes de besoin

    Lors des ateliers d'étude de la langue, je préfère travailler avec des élèves ayant des besoins différents. L'atelier dirigé est un moment de leçon (ou synthèse selon les termes Picot), mon approche est donc différente en fonction des élèves. Plus le groupe est faible, plus la leçon est explicite et guidée. Lors du dernier passage, je suis face à élèves qui fonctionnent particulièrement bien. Ils ont déjà lu la leçon et ont fait les exercices tous seuls. C'est à eux de me l'expliquer et de me demander des éclaircissements. La démarche est donc complètement différentes d'un groupe à l'autre. 

    4. Pendant les évaluations

    Il est parfois nécessaire de différencier lors des évaluations. Personnellement, je me refuse à ne pas évaluer les mêmes compétences. Cela dit, on peut évaluer une compétence de diverses manières. Et on peut rendre inabordable une évaluation à certains élèves "empêchés" alors que les compétences sont là. Voici quelques solutions que j'utilise :

    - les dictées escalier (quel est l'intérêt d'évaluer un élève dys ou TDA (par exemple) avec une dictée de 98 mots ?).
    - l'évaluation à trous ou s'il le faut, orale.
    - l'évaluation aidée (avec des outils à disposition comme les tables ou les leçons).

    Et vous, comment faites-vous ?

    Pin It

    12 commentaires
  • L'heure des commandes arrive… Il est temps de faire le point sur ce qui a été fonctionnel ou non cette année.

    * Je garde les classeurs (mais je passe de 12 à 6 intercalaires dans le classeur mémo).
    * Je garde le cahier d'évaluation… Les évaluations y sont faites ou collées et numérotées. Facilite le suivi des parents et le mien.
    * Je reprends un cahier de TP pour les poésies et je tente le petit format.

    Mes élèves utiliseront donc :

    ➤ Un petit classeur j'apprends séparé en six parties (orthographe/grammaire/conjugaison/vocabulaire/nombre et calculs/géométrie et mesure)

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    ➤ Un grand classeur à levier je découvre le monde séparé en six parties
    (histoire/géographie/sciences/instruction civique/histoire de l'art/projets)

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    ➤ Un grand classeur de je lis, je comprends, j'écris séparé en six parties
    (lecture personnelle/DÉCLIC/exercices/littérature/
    rédaction/théâtre)

    Supports des élèves - édition 2013 !

      

    ➤ Un grand cahier bleu de français (exercices + dictées)

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    ➤ Un grand cahier rouge de maths (exercices)

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    ➤ Un très grand (24x32) cahier blanc d'évaluations (et dictées)

    Supports des élèves - édition 2013 !

      

    ➤ Un petit cahier orange d'anglais (leçons et exercices)

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    ➤ Un petit cahier violet d'écrivain (écriture quotidienne et premiers jets)

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    ➤ Une pochette de leçons (contenant les leçons à réviser)

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    ➤ Un répertoire

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

     

    ➤ Un cahier de brouillon 

    ➤ Un cahier de devoirs

     

    ➤ Un cahier de liaison

    Supports des élèves - édition 2013 !

     

    ➤ Un agenda

    Pin It

    12 commentaires
  • Je me lance dans un nouveau projet qui me tient particulièrement à cœur : l'utilisation de mini-leçons pour enseigner aux élèves les règles de vie de la classe. C'est un moyen pour moi de faire le point sur les techniques que je veux utiliser, sur les valeurs qui me paraissent essentielles et sur la méthodologie que je souhaite conseiller à mes élèves.

    Je vous livre le projet au stade où il en est… C'est-à-dire à l'état de concept !

    Il s'agit des règles D'OR :

    Des mini-leçons en vie de classe !

    Entendons-nous bien : il ne s'agit pas d'envahir la classe avec des acronymes (DÉCLIC, ÉCRIRE, JOUER, CHAMPION, DEFI, et autres…) pour faire joli mais bien de structurer les apprentissages. 

    Des mini-leçons en vie de classe !L'idée qui soustend cette réflexion est que l'organisation de la classe, du travail personnel de l'enfant et des règles de vie doivent s'enseigner dès les premiers jours de classe. On ne peut pas exiger des élèves qu'ils comprenent par eux-mêmes ce qui est attendu d'eux ni qu'ils apprennent à la maison, le comportement accepté à l'école. D'autre part, cela permet d'enseigner des pratiques de classes spécifiques (issues du Whole brain teaching ou du direct instruction par exemple).

    Voici pour l'instant mes idées de mini-leçons. Pour être efficaces, il me semble qu'elles doivent être peu nombreuses (hum… Raté ?) et répétées/retravaillées régulièrement.

    1. Découvrir ensemble (fonctionnement spécifique de la classe)

    la position d'écoute
    le Class ? Yes !
    - le teach ! / Okay !
    répéter ou donner la réponse tous ensemble
    - manifester à un élève qu'on est d'accord avec ce qu'il a dit
    utiliser l'ardoise
    - prendre la parole en classe
    la carte champion de copie (à partir de l'idée de Charivari)
    la carte champion de copie version Joker  par Théoboulo
    la carte champion de copie version Joker par Cenicienta
    - les rituels du matin
    les règles pour les évaluations améliorée par Théoboulo
    - les règles pour les évaluations par Cenicienta
    - se déplacer en classe
    - débattre en classe
    la carte de fournitures par Cenicienta
    les brain breaks  par Cenicienta
    l'organisation de la classe (les coins) par Cenicienta
    le fonctionnement du classeur de poésie par Cenicienta
    - les mots de l'échelon (fonctionnement en orthographe) par Cenicienta
    les rotations silencieuses en ateliers par Mallory

     

    2. Organisation personnelle (méthodologie de l'élève)

    comment apprendre une leçon ?

    Des mini-leçons en vie de classe !Des mini-leçons en vie de classe ! 

    Pour télécharger l'affiche et la leçon, cliquez sur les images.

    comment apprendre une poésie ? par Mélimélune et Bilouchou
    comment réciter une poésie ? par Bilouchou
    comment préparer une dictée ? 
    (la vidéo évoquée a été découverte sur le site de LutinBazar)
    faire son cartable par Lala et l'affiche dédiée.
    faire son cartable par Cenicienta

    Des mini-leçons en vie de classe !

    utiliser son agenda 1 par Théoboulo
    utiliser son agenda 2 par Lala retrouvez son affiche sur LalaAimeSaClasse
    utiliser son agenda par Cenicienta
    - présenter ses cahiers
    - utiliser des classeurs
    que peut-on faire quand on a fini son travail ? par Liloo
    que peut-on faire quand on a fini ? par Cenicienta
    participer à un rallye lecture par Théoboulo
    comment ranger son casier ? par Liloo
    - prendre la correction
    - relire son travail 

    3. Respecter les autres (règles de vies)

    - les bagarres sont interdites
    - les insultes sont interdites
    - les moqueries 
    sont interdites
    la politesse
    le rang
    Prévenir ou rapporter ?
    le clip chart
    - le scoreboard
    le scoreboard par Cenicienta (avec brain breaks)
    - les sanctions possibles
    - les encouragements possibles
    Points rouges et points verts par Cenicienta
    - la fée des casiers par Cenicienta
    - le carnet de conduite par Cenicienta 

    Je suis preneuse des idées et des contributions de tous les volontaires !

    Pin It

    115 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique