Mélimélune

Fonctionnement en ateliers de français – 2018/2019

L’an prochain, je vais utiliser un fonctionnement en ateliers de français à l’image de mon fonctionnement en ateliers de mathématiques.

Tout d’abord, les ajustements des programmes remettant au goût du jour la terminologie de 2008, je compte ressortir de son placard tout mon travail sur la méthode Picot, voir ici. Cela me permet de ne pas tout refaire et de pouvoir utiliser les ceintures de conjugaison, adaptées à la progression Picot. J’ai toujours un peu regretté que cette méthode rebrasse moins souvent les natures de mots que leurs fonctions et j’ai trouvé l’outil pour pallier à cela, c’est Keskidi, créé par Ipôtame et illustré par Mysticlolly … Pour en savoir plus sur ce merveilleux outil, lire l’article de son auteure, ici.

Là encore, je compte alterner collectif et travail en ateliers.

  • Avec six groupes de cinq élèves
  • En ateliers autonomes uniquement, de manière à pouvoir circuler et aider tout le monde
  • Un travail en ateliers sur deux jours, les deux autres jours étant réservés à une approche collective en orthographe et aux synthèses Picot
  • Le vocabulaire sera travaillé lors de rituels et d’ateliers autonomes, à partir du livre Structurer son vocabulaire de Françoise Picot (oui, encore elle !). Je vous en dis plus bientôt.
  • L’orthographe sera travaillée lors de séances dédiées, plus ou moins longues, avec les dictées histoire des arts.

Voici le déroulement sur la semaine

Je n’évoque ici que le fonctionnement en grammaire et conjugaison, pour plus de renseignement sur mon fonctionnement en orthographe, voir ici.

  • Lundi : séance 1 Picot (compréhension + transposition ) en collectif pendant trente minutes. Puis, 3 rotations d’ateliers autonomes.
  • Mardi : séance 2 Picot (grammaire ) en collectif pendant vingt minutes. Puis, 3 rotations d’ateliers autonomes.
  • Jeudi : dictée bilan + nouvelle notion en orthographe
  • Vendredi : synthèse Picot et passage de ceintures.

Les ateliers : quel fonctionnement ?

Les élèves seront répartis en 6 groupes de 5. Les 6 ateliers, seront proposés sur deux jours, à raison de trois rotations par jour. Ces ateliers devront être autonomes de manière à ce que je puisse circuler et aider au cas par cas. Il faut également qu’ils puissent être réalisés par les élèves, indifféremment le premier ou le deuxième jour de rotation. Les exercices d’entraînement Picot sont parfaitement adaptés pour ça.

Voici comment cela va tourner sur deux jours. Ces tableaux sont indicatifs, je ferai les affichages en fonction de mon thème de classe.

 

Le contenu des ateliers

  1. Entraînement de grammaire (exercice d’entraînement Picot dans le fichier)
  2. Entraînement de conjugaison  (exercice d’entraînement Picot dans le fichier)
  3. Mémorisation des mots de dictées (voir Les dictées histoire des arts)
  4. Entraînement aux ceintures de conjugaison 
  5. Entraînement ludique sur les natures de mots avec Keskidi (voir ci-dessous)
  6. Entraînement aux ceintures de vocabulaire, basé sur l’ouvrage de F. Picot (à venir)

Les ateliers : quelle rotation ?

Je compte 15 minutes par atelier et 5 minutes pour la mise en activité et les rotations (😅). Auparavant, nous aurons déjà passé entre 20 et 30 minutes pour l’entraînement collectif Picot. Mon emploi du temps 2018-2019 ici.

Mes sources d’inspiration…
        

À bientôt,

Mélimélune

9 Commentaires

  1. Nolaurema

    Bonjour Melimelune
    J’ai quelques questions pratiques sur le fonctionnement en ateliers.
    Donnes-tu un signal pour changer d’activités ou les élèves changent-ils à leur rythme?
    Les enfants changent-ils de place ? Le programme de chaque groupe est-il simplement affiché au tableau?
    Peut être as-tu déjà un article sur le sujet…
    J’apprécie beaucoup ton site et la présentation de ton travail. Je te remercie pour ton partage.

    Répondre
  2. melimelune (Auteur de l'article)

    Oui, je signale (ou un élève signale) que le temps imparti est terminé. Les élèves ne devraient pas avoir à changer de place car je contre les placer par ilots de 5. Le programme sera projeté au tableau, oui, avant le TNI cela ressemblait à ça : http://www.melimelune.com/2012/07/26/ateliers-de-mathematiques-mise-en-place-et-affichages/

    Répondre
  3. Aurélia

    Bonjour, je viens de voir que tu utilises l’ouvrage Keskidi ce2-cm1. Ma collègue adore. L’an prochain j’aurai des cm1-cm2. Est ce que tu crois que je peux l’utiliser quand même ?

    Répondre
    1. melimelune (Auteur de l'article)

      Tout dépend du niveau de tes élèves mais je pense que oui. Il y a trois niveaux pour chaque fiche.

      Répondre
  4. marie

    Bonjour Mélimélune,
    Un grand merci pour tout ton partage très riche!
    Plusieurs questions au niveau de la grammaire :
    -pourquoi utilises-tu finalement ton travail sur Picot et non les fiches que tu avais créées toi-même à partir d’un mélange de plusieurs méthodes – en 2016 je crois ? (Picot, réussir en grammaire au ce2)?
    -sais-tu si les textes de tes fiches suivent la nouvelle édition Picot? (faire de la grammaire au ce2 -2016)
    – adoptes-tu toute la méthode Picot (collectes,..)?
    Merci beaucoup et bravo pour ton livre sur les dictées en histoire de l’art que j’ai hâte de recevoir!
    Bonnes vacances!

    Répondre
    1. melimelune (Auteur de l'article)

      Bonjour Marie, je vais répondre à tes questions une par une.
      – j’ai choisi les anciens fichiers Picot pour deux raisons : la terminologie « nouveaux programmes », CC par exemple et le fait que mes ceintures de conjugaison suivent cette progression là.
      – les textes de mon fichier Picot sont ceux de l’ancienne édition (Polly et le loup etc).
      – j’adapte la méthode Picot (pas de collecte mais utilisation des phrases dans les synthèses, synthèses plus explicites, etc)
      Merci d’avoir commandé mon livre, j’espère qu’il te plaira !

      Répondre
      1. marie

        Merci beaucoup pour ces réponses!
        J’ai épluché le Bo depuis et c’est vrai qu’il y a des éléments conformes aux anciens programmes mais pas tout (ce serait trop simple)!
        J’ai noté des différences :
        – on ne parle toujours pas des trois groupes de verbes contrairement à 2008
        – la notion de compléments dans la phrase doit être vue en effet mais je ne sais pas si c’est trop s’avancer de les nommer (COI, COD, CCT, CCL…) sachant que cette différenciation en les nommant est inscrite dans le cycle 3. Qu’en penses-tu?
        – les compléments du nom n’apparaissent pas dans les programmes du cycle 2
        Je vais peut-être du coup m’inspirer de tes documents en les modifiant par rapport à ces changements.

        J’aimerais également me lancer dans le travail en ateliers en maths et en français et me pose du coup des questions sur l’organisation de ma classe (il étaient par table de 2 pour l’instant). J’aurai 30 élèves dont 19 garçons et des enfants plutôt agités. Je m’interroge sur le fait de les mettre en îlots par rapport à la gestion de classe et le fait qu’ils ne voient pas tous le tableau, je me pose aussi la question de créer un coin regroupement où ils pourraient venir avec leur ardoise pour les activités de découverte et les exercices collectifs (calcul mental,…).
        Je me demande aussi si pour la création d’îlots, on peut les mettre en place dès le premier jour ou si il vaut mieux attendre un peu…
        Comme tu pratiques de ateliers depuis plusieurs années, ce serait vraiment gentil si tu pouvais m’éclairer sur l’organisation « physique » de ta classe.
        Merci beaucoup!

        Répondre
        1. melimelune (Auteur de l'article)

          Oui tu as raison, c’est plus compliqué qu’il n’y parait. Je vais travailler les compléments du verbe et de la phrase de manière détaillée, en revanche je me passerai volontiers des CdN, notion assez obscure pour des CE2.
          Pour les îlots je te conseille clairement de ne pas les mettre en place tout de suite. Il faut mettre en place d’abord les habitudes de travail puis progressivement installer les ateliers.

          Répondre
  5. marie

    Merci!

    Répondre

Laisser un commentaire